Profile

Masaé Gimbayashi-Barbotte
pct

  Masaé Gimbayashi-Barbotte  a commencé le piano classique à l’âge de 6 ans.
Après avoir obtenu sa Maîtrise és sciences humaines(Bachelor of Arts degree, spécialisée de la litterature française) à l’International Christian University au Japon, où elle était pianiste et arrangeuse de big band de jazz,  a obtenu le Diplôme d’Enseignement de Piano intégral, à l’unanimité avec les félicitations du jury à l’Ecole Normale de Musique de Paris/Alfred Cortot.

  Très tôt attirée par la littérature et la musique classique et le jazz, elle cherche le chemin qui se croise.
Elle est lauréate du Premier Prix du Concours Madeleine de Valmalete à l’unanimité avec les  félicitations du jury,  du prix belge de l’Académie Européenne des Arts, du prix d’Excellence de l’Asia Classical Music Concert (Japon) .
Perfectionne depuis 1994 auprès de Jay Gottlieb, ancien disciple de Nadia Boulanger et de Robert Casadesus. Il dit à son propos : «Elle possède la capacité d’emmagasiner et de conjuguer des cosmos divers et d’en faire la magie. Elle est une vrai artiste.»
Elle a en outre travaillé avec les pianistes Serge Petitgirard, Victoria Melki, Shizuko Stienne, Catherine Collard, Dominique Merlet, et  avec le violoniste Serge Blanc.

  Masaé se produit de nombreuses fois, en France et au Japon,  à Tokyo Opéra-City Hall, Katsushika Symphony-Hills Iris Hall, Komaé Epta-Zaal, à l’Hôtel de Ville de Paris pour l’association Promotion des Arts présidé par Madame Chirac, à l’Auditorium Rostropovitch à Beauvais, à la Salle de mariage de Courebevoie, à l’Eglise St. Marcel d’Allevard-les-Bains en Isère, au Théâtre de Bourge, à l’Atelier de la Main d’Or de Paris, à l’Iwasaki Museum à Yokohama, etc.
Il y a trois cds enregistrés lors de ses récitals au Japon(Soleil Music Agency).

  Masaé est dédicataire et créatrice des oeuvres de compositeurs comme Fumio Yasuda For Piano, Christian Tournay  Dieu? , Etude arpégique de concert,  Michel Bosc Premiers Chrétiens, Concerto, La petite marchande d’allumettes, Serge Ollive  9 esquisses.   Elle a collaboré avec des chanteurs et chanteuses lyriques comme Dominique Guillevin-Lebrun, Yukiko Suzaki, Maki Orita, avec la marionnettiste Ako Badilian, et  avec le poète Aki Wakunai à l’occasion de 150e anniversaire de rélations amicales franco-japonaises.

Elle a enseigné aux Conservatoires de Chartres et de Beauvais, et enseigne à l’Ecole Intercommunal de Musique du Pays de Bray.
Elle a été membre du jury du concours de piano «Pianoopen» à Mérignac en 2009.

Elle se prépare pour les récitals prévus en mai à Paris, en juillet à Yokohama et Tokyo au Japon.

La presse a dit :

 «Éblouissant concert - Elle explore à merveille la variété et la richesse de l’instrument. Un pur bonheur pour le public qui la rappelle encore et encore. (Le Dauphiné Libéré, France)»

  «Une nouvelle phase de la musique pour le piano a été montrée (Chopin, Japon)»

  «Une sonorité éclatante, des sons beaux comme des bijoux se dégagent…(Ongaku Gendai, Japon)» 

  «C’était un concert où elle a marqué par son attitude, où il ne s’agissait pas d’une approche branchée mais d’une compréhension profonde, de son désir intense de musique , à travers son sens de l'harmonie Ravelienne ou son développement Stravinskien ou de ses accents jazzys, ses aspects du temps réel, du silence dans «In a landscape» de Cage, évoquant même Satie.» (Musicanova, Japon)